Test des chaussettes sealskinz Walking Thin


Test / mardi, décembre 12th, 2017

Un soir de navigation sur le net j’ai vu une pub pour des chaussettes imperméable, ma curiosité fut taquinée… et en faisant un peu de recherche sur Irun
Je suis retombé dessus, je décide d’en faire la commande d’une paire pour la tester

Voici ce qu’il annonce :

Chaussettes Sealskinz Walking Thin : un confort inégalé
Par tous les temps, gardez vos pieds parfaitement au sec pendant vos sessions de running ou trail avec la paire de chaussettes Sealskinz Walking Thin.

Mariage réussi entre technicité et bien-être
Elle est entièrement imperméable pour vous offrir une protection optimale contre l’humidité. Tout en restant respirante, elle favorise une très bonne évacuation de la sueur tout au long de votre effort.

Spécialement créé pour vous plaire
Sa doublure en laine mérinos améliore votre confort et vous procure une douceur absolue. Le dessous de pied élastique vous assure un excellent maintien et un ajustement idéal à votre pied. La paire de chaussettes Sealskinz Walking Thin présente une tige basse.

Colis reçu il y a peu, je l’avais oublié dans mes affaires et hier lors de ma sortie de fin de journée j’ai été trempé, mais j’avais les pieds vraiment trop humides…
Ce midi j’avais prévu une nouvelle sortie, avec la neige restante et qui fond avec des belles flaques d’eau et la boue… c’était le temps idéal…

Prise en main… les chaussettes sont très épaisses, sensation de chaleur et de douceur, je chausse du 43, j’ai pris Taille L, elle me semble grande j’aurais dû prendre du M…
Une fois porté, je n’ai pas de sensation de chaleur, j’ai même la sensation de la présence d’une couche plastique entre les 2 couches de tissus…

J’ai envie de tremper mon pied dans l’eau pour être sûr de son imperméabilité…mais je préfère la tester sur le terrain ! avec les conditions météorologiques que nous avons eu ces derniers jours c’est idéal !

Je suis partit sur un 10km, de route, de chemins, de boue avec de la neige fraiche, fondue, de la boue et du verglas… elles vont en prendre plein les mirettes les nouvelle chaussettes…

Me voilà parti, les premières sensations, c’est quel sont vraiment épaisses, je suis serré dans ma chaussures…
Elles sont aussi un poil grand, je sens quelques pliures et un mouvement au talon… heureusement que c’est pour 10 bornes… au-dessus bonjour les cloques…

Les 5 premiers km, je reste au sec, arrivé le 6eme et une belle grosse flaque sur le bas-côté, et une voiture qui arrive… je n’ai pas envie de m’arrêter…
Je suis étanche! j’y vais ! PLOUF!
Pas de bol… maintenant ca fait slash dans les chaussures et mes pieds deviennent humides, je sens le froid passer entre mes orteils comme hier avec des chaussettes normal…

 

Bon pour l’étanchéité on repassera… je termine mon run, je rentre à la maison, Eh oui mes pieds sont mouillés, les chaussettes aussi et la feuille de papier l’atteste…

Je lance une machine… mais une fois sèche je serais bien tenté de plonger le pied dans l’eau pour être sûr que c’est étanche mais je crois que je peux déjà deviner le résultat…

Bref, j’ai l’impression que je me suis un peu avoir par le coté marketing… pourtant sealskinz apparaît être une bonne marque…

Mais entre les tailles, le résultat final je suis déçu de ce produit… ça deviendra ma paire de chaussette de rando ou de ski mais pour le run d’hiver on repassera…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.