L’enfer de Bergues… un petit trail loin d’être au paradis…


Entrainements & Sorties!, Run & Trail / mardi, mai 1st, 2018

Comme chaque année depuis un petit moment, je m’aligne sur la course l’enfer de Bergues

13,5 km autour des fortifications de Bergues, cette année me voila encore une fois sur la ligne de départ.

Juste pour le plaisir, car je n’ai fait aucune préparation sur cette course… la préparation en cour c’est la 6000D fin juillet avec entre 2 le 100km de Steenwerck et le trail des hobbits.

J’ai envie de me tester sur une sortie courte en essayant de pousser un peu le cardio et voir comment je me place encore sur ce genre de course…

 

J’arrive un peu tôt

pour venir chercher le dossard et me préparer tranquillement, j’ai aussi mes habitudes comme trouver ma place sur le parking a cote de la salle 😊

 

Cependant la météo laisse a désiré 😊 il pleut depuis le début de journée, et ce n’est pas près de s’arrêter…bref on sera mouillé et plein de boue… car on va le terrain est vraiment sur du naturel…

 

21h je rejoins les copains

(Thomas, Sylvie et Guillaume de Runner en nord) dans la salle, on discute, j’essaie de trouver de la motivation autour de moi… il pleut et il ne fait pas chaud… donc faut vraiment vouloir pour s’aligner sur le depart

21h45, je chauffe un peu les jambes

et je me rends vers la ligne de départ, je sais que ça va partir vite, car par expérience je sais qu’il y un goulot d’étranglement qui bloque du monde…

Je me lance un défi idiot, combien de temp je peux tenir avec la tête de course 😊 autant dire combien de temps avant d’exploser en vol…et ensuite terminer la course…

Ce genre de délire permet aussi de se remettre un peu en question en termes de perf 😉

Autant dire que sans la prépa adéquate, on va rigoler !

 

22h le départ au son du « beffroi »

Habituellement, on attend les 10 coups du beffroi cette année il est en travaux… mais les organisateurs ont la bande son et nous annonce le départ

Comme annoncé on part très vite !!

Je rejoins thomas qui lui aussi est en tête, je maintiens le rythme pendant 1,5 km ensuite je ralenti ensuite en tentant de maintenir un bon rythme, on arrive à ce fameux goulot d’étranglement c’est bon on respirer 😊 et quand on passe à coter sur un passage de retour, je suis content d’avoir envoyé du lourd… beaucoup de monde attendent de passer…et ils sont stoppé net !

 

Ça va être dur pour retrouver du souffle, et pour le moment on a pas le temps… là on enchaine les troncs à enjamber, les slaloms entre les branches et les arbres et ensuite on monte et on descente les butes et plus on avance plus on glisse dans les descentes et plus on galère dans les montés… a certains endroit les cordes sont les bienvenues… on rencontre des orties, des ronces et branchages, mes genoux prennent tout

De belle glissade, et une belle chute, j’ai de la boue sur les mains qui s’étale parfaitement sur la veste 😊

On arrive sur le ravitaillement, que je passe rapidement sans m’arrêter ensuite on passe sur la deuxième partie de la course, beaucoup plus roulante et accessible (sauf un passage de fossé un peu humide 😊)

On longe la berge et on arrive vers l’arrivée non sans mal

1h31 – 45 -ème sur 259 finisher !

Je rejoins thomas qui lui a fini 7eme avec une belle perf !!

Une petite bière pour fêter ça (avec modération bien sûr !!)

On se change car on est bien humide !  Et on attend Sylvie pour faire une photo finish !!

Cette course est toujours marrante, nocturne et avec une première partit technique ! mais la pluie et la boue l’on rendu ses lettres de noblesse ! l’enfer était bien là !

Une course que je recommande comme chaque année, avec votre inscription vous avez aussi une pasta party, boisson et un petit cadeau !

Une belle organisation!! Bravo encore!!

 

Le seul petit point négatif, c’est le balisage qui est un peu compliqué par endroit, par moment on a du mal à trouver son chemin, certains coureurs ont 1km en moins sur le parcours c’est un peu gênant mais le parcours naturel impose des choix assez compliqués pour baliser correctement…

 

A part cela j’ai couru

Avec mon short kiwami!

Mes cascadia je ne sais pas me passer de mes brooks!

Et ma veste de pluie D4 que j’emmène partout comme sur la sainte Lyon par exemple…

 

 

Maintenant GO les 100km de Steenwerck !

2 réponses à « L’enfer de Bergues… un petit trail loin d’être au paradis… »

  1. C’etait vraiment une belle aventure et toujours un plaisir de te rencontrer et de te lire ensuite, il faut la faire pour s’en rendre compte du niveau de cette course! Pour moi c’est une épreuve qui te rend mentalement plus fort et te permet de savoir ou tu en est niveau physique aussi, tu as raison pour le balisage mais on le sait bien ce n est pas évident d autant qu’il font ça la journée! a bientôt remi!

  2. merci! oui je sais que c’est difficile, et que c’est dur a faire, peut etre doubler le nombre de bande réfléchissante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.