Gérer l’abandon… positiver et repartir !


Avis & Conseil / vendredi, juin 15th, 2018

 

Tous les coureurs peuvent avoir de mauvais résultats un moment d’un a un autre.

Soit en ne réussissant pas le chrono de l’objectif, soit en ne finissant pas la course, soit en se blessant. Cela arrivera à tout le monde un jour ou l’autre, il faut savoir le gérer…

Avec 2 abandons depuis début 2018 j’ai connu bien des galères pour rebondir et bien repartir…

Il faut donc trouver des solutions pour se remettre physiquement et mentalement dans les bonnes dispositions pour se relancer.

Il ne faut pas oublier qu’il y a des choses plus graves dans la vie que ne pas réussir sa course.

Et la course doit rester un moment de bonheur et non quelques chose que vous subissez… (j’en ai déjà parlé !)

Abandonné pour eviter une bléssure ou de fatigue est une forme d’intelligence! et surtout une bataille gagné contre son égo!

Malgré tout, c’est normal après plusieurs mois ou années de préparation d’être déçu ou démoralisé en cas d’échec.

Quand on s’entraîne plusieurs fois par semaine, sous la pluie, dans le froid et qu’on fait attention à sa récupération et son alimentation on a du mal à accepter un « mauvais résultat » ou de pas avoir se beau t-shirt finisher qui ira au fond de l’armoire avec les autres 😊

Vous avez le droit d’être déçu le jour de la course.

Mais dès le lendemain, il faut avoir la meilleure réaction pour rebondir et repartir vers vos prochains objectifs. Voilà plusieurs façons d’aborder un mauvais résultat.

Repartir sur une nouvelle course

Se relancer sur une nouvelle course permet de relancer la machine, se donner une seconde chance

Programmer une course permet aussi de reconcentrer sur un nouvelle objectif !

Mais attention si vous sortez d’un marathon, n’enchaîné pas un nouveau marathon… si vous sortez d’un 10km le temps de récup ne sera pas le même qu’un marathon 😊

Prendre du recul

N’étiez-vous pas correctement préparé physiquement ? ou le mental pas au meilleur de sa forme ?

Il faudrait revoir le calendrier d’entrainement, ou revoir votre routine d’entrainement, pour réhabituer votre corps a un nouveau style d’entrainement et d’effort…

Un temps de récup pas suffisant ? vous estes dans une phase de surentrainement ?

Une petite pause, du vélo, de la natation… permettrait un retour progressif sur une prochaine course… c’est complètement ce que j’ai vécu après le trail des hobbits et que je suis en train de digérer 😊

Analyser sa course

Endurance, vitesse, puissance musculaire mais aussi techniques de course, posture, foulée et capacités à courir longtemps, résistance à la douleur, connaissance de son corps, fatigues sont tous les paramètres à prendre en compte pour finir la prochaines

Est-ce que l’objectif était trop élevé, que m’as t’il manqué pour finir, on fait le point et on bosse…

Il Ya des plan d’entrainements dispo un peu partout sur le blog 😊

Et je reste dispo pour en discuter 😊

 

Accepter le résultat et apprendre

Du joggeur du dimanche au coureur de marathon favori des jeux Olympiques, on ne peut pas échapper à la réalité du résultat.

Plusieurs mois avant le jour J vous avez eu l’occasion et le temps de préparer votre course.

Le jour de la course il est trop tard pour changer la réalité.

 

Soyez-vous avez réussi votre objectif en battant votre record ou en finissant une course pour la première fois, soit vous avez échoué.

 

Comment ?

Accepter le résultat demande un travail de mémoire et de réflexion sur la course ratée.

 

Votre objectif n’est pas réussi et vous devez en avoir un autre pour retrouver la motivation de retourner à l’entraînement. Un objectif doit être ambitieux mais réaliste !

 

Vous devez choisir un objectif à votre hauteur et avoir un plan adapté à votre emploi du temps.

Je ne me suis pas lancé tout de suite sur un 100km, en étant en obésité morbide… j’ai commencé à perdre du poids, faire de la marche active, ajouter de la course a pied quelques minutes et finir par faire un premier 5km ! puis ensuite 10 ! puis me lancer en compétition, tenter un semi, un marathon… ça demande plusieurs année avant d’atteindre un objectif aussi farfelue que devenir 100bornard… et il faut apprendre qu’une pente se grimpe marche par marche !

 

Après un échec, plusieurs explications existent. Le seul qui peut les trouver, c’est vous !

 

Soit votre niveau de départ était trop bas pour réussir, soit vous avez fait du surentraînement et n’avez pas donné d’importance à votre récupération et vos soins

Vous n’avez pas été sérieux et avez manqué de préparation.

Regardez aussi du côté de votre alimentation : ne mangez pas un aliment inhabituel le jour de la course : votre estomac peut vous le faire payer pendant la course.

Bien évidemment, les mauvais jours, les blessures, le stress sont aussi des éléments qui peuvent polluer.

En réalité, la meilleure façon d’accepter un résultat est de trouver les bonnes causes.

Évitez surtout de refaire sans cesse le film de votre course, de vous demander pourquoi cela n’a pas fonctionné et surtout, projetez-vous sur votre prochaine compétition !

Recueilliez plutôt vos impressions dans un tableau avec les points positifs et les points négatifs à améliorer. Quand on est amené à refaire une course, ou à préparer une compétition, l’un des pièges est de se laisser miner par le fait de devoir suivre à peu près les mêmes entraînements que la course précédente.

Pour contrer ça, il faut justement se rappeler son objectif pour l’année en cours.

 

« Ne laissez pas les doutes des autres alimenter les vôtres ! Ne pas se laisser démotiver par la répétition de l’échec »

 

En cas d’échecs à répétitions ne vous dévalorisez pas, n’appréhendez pas non plus les prochaines courses ou les prochaine entraînements et surtout évitez de repenser à ce qui a déjà amené à l’échec.

 

Rappelez-vous que chaque situation est différente, chaque préparation et chaque compétition ne se ressemblent pas ! Faites aussi le point avec amis de courses, votre entourage, votre entraineur…

 

Aller Bon run !

 

 

Une réponse à « Gérer l’abandon… positiver et repartir ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.