Les 100 miles du sud de france- Un week-end où j’aurais dû rester couché…


Entrainements & Sorties!, Run & Trail / dimanche, octobre 14th, 2018

Si Vous me suivez un peu j’ai été tenté pour aller défié les Pyrénées, sur l’épreuve 100 miles sud de France.

Je m’étais lancé dans le défis des 80KM, appelé la traversé des Pyrénées

Dans l’idée, j’avais déjà fait cette distance et un dénivelé de plus de 4000 m positif cumulés. Sur le papier rien d’affolant.

Partie très tôt de chez moi du vendredi pour prendre le train à Lille et rejoindre perpignan vers 13h j’espérais me reposer tranquillement à l’appartement que j’avais loué pour l’occasion à Argelès-sur-Mer.

Je fini tant bien que mal à me retrouver avec le propriétaire. Je tente une petite sieste de fin d’après-midi pour reposer… car le lendemain départ à 4h30 d’Argeles pour retrouver Arles sur Tech pour démarrer la course…

Petit repas du soir et me voilà coucher pour espérer avoir quelques heures de sommeil et être en formes pour le lendemain.

Samedi lever à 3h pour se préparer, espérer manger un peu et être frais pour prendre la navette…

Malheureusement le réveil est tout autre… je suis barbouillé et pas en grande forme, je mets cela sur le dos du trajet de la veille et du stress de course…je me dis «  ça va passer au moment du départ »

Direction la navette, et nous arrivons à Arles sur Tech à 5h20… le départ est à 6h20, ça tombe bien je n’ai pas encore récupérer mon dossard… on passe d’abord par la vérification du sac et du matériel obligatoire, vérification très soignées ! c’est rare !

Couverture de survie, frontale, veste coupe-vent, un gobelet personnel, pantalon, 1,5l d’eau, bande least… bref le sac est plein…

Je retrouve Mr Olive ! Et on se dirige vers l’arche de départ… 6h30 c’est parti !

D’entrée de jeux ca grimpe sur du bitume quelques km pour rejoindre très vite les chemins ! Et ça grimpe de plus belle des marches naturelles de rocher…

Mr Olive avance vite, il est en forme ! L’écart se creuse… c’est marrant… ou pas moi j’ai le souffle court, et j’ai l’impression d’être une cocotte-minute qui va exploser, je me sens pas du tout en forme… 6km que nous sommes partie, je suis malade… je m’arrête sur le cote pour vomir… ce n’est pas grave je me dis que ça va passer… je rejoins toujours par les super chemins et superbe paysage le ravito des 10km

 

Je me sens pas en forme, mais je me dis que je peux continuer… ce genre de cas ne m’est jamais arrivé… les jambes tiennent c’est le bide qui va pas bien…

Aller hop on se ressaisit et je repars

Un mur arrive ca grimpe !! Et les paysages sont superbes ! Ça se mérite et je suis content d’arriver comme ça !

 

Mais je n’arrive plus à boire et m’alimenter correctement, ça va être compliqué de revenir en arrière… on est au 14eme km je me dis que je vais quand même réussir à atteindre le prochain ravitaillement…. Un pied devant l’autre ça ira !  Marche après marche j’avance

Pour me tenir dans l’objectif qui n’est plus de finir mais de rejoindre le poste de ravitaillement  je fais un live Facebook, j’appelle  la famille pour trouver un peu de force !

 

Et puis arrive roc de France ! Je suis à 1470M

Il faut que je fasse mon hommage que j’avais prévu de faire à la fin, mais j’y serais pas donc la haut c’est parfait ! Ça fait du bien au moral

Et de savoir que maintenant ça va descendre c’est parfait…  on descend… mais je n’ai pas de force pour courir…

Je marche, je tente de courir mais des points noir apparaissent à chaque fois… je ne vais pas bien

Je fini par rejoindre le poste de ravito… la navette est là, je signe l’abandon et la navette me prend pour déposer a pertuis pour voir un médecin… qui confirmera mes choix…

Quelques heures plus tard on me redépose à Argeles…

Mr Olive lui a terminé en 32eme position avec 11H de course… j’etais vraiment pas dedans j’avais rejoint le 26eme km en plus de 5h 😉

Je dormirais jusqu’au lendemain matin… j’ai la rage d’avoir fait autant de transport pour faire 25km… mais il fallait ecouter son corp !

Avec du recul et l’état de la semaine qui a suivi… c’était un bon virus, du style gastro qui m’a mis à plat… la fatigue du transport, l’effort important n’ont fait que décupler mon mal être…

Mais pour éviter tous souci il faut savoir s’arrêter… j’en parle ici 🙂

Mais mon histoire ne s’arrête pas la… le lendemain je reprends le train direction Lille en passant par paris…

Tous ce que j’espère c’est rentrer tôt, pour retrouver les miens et me reposer… je suis cassé, j’ai l’impression qu’un troupeau d’éléphant met passé dessus…

Et bien ça ne fonctionnera pas non plus…. Sur le trajet vers paris, une personne a choisi de se mettre sur les rails et affronter un TGV lancé à pleine vitesse… résultat 2h30 de retard…

Je fini par rejoindre Paris, ou là on a le droit à un panier repas 🙂

Voici un premier article de retour de course avec Test du Panier repas TGV 😉

 

Dans ce paquet il y a une salade végétarienne avec plein d’huile et de conservateur, d’exhausteur… bref très bon pour la santé (ironie 😉 ) une biscotte, des amuse-gueule (noix, fruit sec…), des bonbons,  une eau et des galettes bretonne…

Je mange car j’ai vraiment faim (bonne nouvelle après journée à vide de la veille)… mais un bon shaker aurait permis d’aller mieux… car ça n’a pas aidé…

Je fini par avoir mon trains de remplacement… pour le retour maison, hop me voilà dans le train direction Hazebrouck… et hop on recommence… bloqué pour le même souci… je rentrerais à 20h chez moi au lieu de 14h 😉

Bref un week-end magnifique 😉 j’aurais dû rester coucher 😉

Pour infos je vais a la sainte Lyon en train, avec le bol que j’ai… vaux mieux pas prendre le train avec moi 😉

 

2 réponses à « Les 100 miles du sud de france- Un week-end où j’aurais dû rester couché… »

  1. Yess remi!!!!un week-end dont tu te rappèleras longtemps!!!!!
    Le principal c ´est que tu en tires conclusion 😊😊😊😊
    À bientôt de te lire 🤗🤗🤗

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.