L’échappée belle… jamais connu aussi dur…


Entrainements & Sorties!, Run & Trail / mardi, août 27th, 2019

Cette année j’avais envie de revenir en montagne… un peu comme chaque année, je me mets un délire pour me sortir de ma zone de confort…

Avec l’échappée belle c’était sûr que je n’allais pas être déçus, je vous cache pas que j’y aller avec un côté d’appréhension d’un côté et de l’autre beaucoup de curiosité….

Une semaine que j’étais sur place j’avais un peu passé de temps dans le coin à tester quelques parcours pour s’acclimater un peu…d’ailleurs j’ai fait quelques vidéo

2 jours avant j’avais récupéré le dossard et rencontrer Stoots qui m’invite à tester les lampes (article dispo ici) et fait un petit cour de yoga!

Sur place je retrouve Philippe, l’organisateur du nord trail mont des Flandres

Le jour du départ, rendez-vous à Aiguebelle pour prendre la navette à 4h du matin… ca pique un peu le réveil 😉 , apres un petit dej au chalet un bol de flocon d’avoine Energy Diet ca aide un peu 🙂

A 5h30 nous voilà arrivé sur Pleynet/Les 7 Laux cote de la feyriere, on se rassemble, on retrouve les copains… mais aussi on se fait peur… des coureurs de l’intégrale s’arrêtent…et les têtes font peur… ils sont livide, dégouté et fatigué…

Nous sommes à quelques minutes du départ… et on apprend que François d’haenne vient de finir et explosé le record !!

Ça y est nous sommes partis… pas de musique de départ, juste un petit applaudissement… et c’est parti… le début est simple… une longue descente de 8km dans les bois… super agréable mais les quadri prennent déjà cher…

Ensuite on est en montagne… et les monter te le rappel !!  On sort les bâtons… et c’est parti pour piquer les jambes !! pour rejoindre le premier ravitaillement va falloir grimper et redescendre…

Monter… plus de 1000D+ sur 6km… et bim tu le sent passer !!

Aller hop… le premier pic… mais ce n’est rien avec ce qui arrive… je suis content d’arrivé au ravitaillement la descente est au final la partie la plus douloureuse…

Arrivé au 21eme km.4h de course… oui oui vous avez bien lu… le temps sur un trail de ce niveaux est compliqué… nous sommes a 1086m d’altitude… et dans 7km nous serons a 2414m !

C’est le mont monrétan !! The challenge de cette course !! un pic ! un roc !!

On va souffrir… et j’ai souffert bien plus que je ne le pensais… jusqu’à 2km/h pour vous dire… je m’arrête même pour détendre les jambes des petites crampes se font sentir dans les cuisses…

Ce n’est que de la roche, des cailloux, des rochers !! à chaque pas il faut bien positionner ses pieds !!

Je retrouve Philipe dans la monté, au moment de la pause… et on a les mêmes sensations !! c’est du très costaud !! mais les paysages sont magnifiques !!

On finit par arrivé en haut de col !! franchement rien qu’avec cela j’ai gagné contre moi-même !

Maintenant il faut descendre… et en face de moi une longue descente dans la neige… aucune accroche, que de la glisse… et bien… passons en mode luge !! la descente est longue et j’ai les fesses gelées !

Ensuite une nouvelle descente à pic avec une corde !! Philippe est largement plus à l’aise sur les décente il prend de l’avance… ce passage est pour moi un peu ardu… je suis pas à l’aise 

On continue d’avancer sur la descente jusqu’au ravitaillement n°2…a perioule… très peu de zone ou on peut courir…toujours de la roche partout… je me pose vraiment la question de la méthode de course de notre champions national !! techniquement il doit avoir un niveau incroyable… je rejoins le second ravito après 8h de course… je retrouve Philippe qui repart rapidement il faut que l’on rejoigne super collet dans les 3h30 qui suivent… et vu qu’il reste une belle descente et 700 de D+ ça va être très cour…

Plus on descend et plus le soleil et la chaleur tape… j’ai beau avoir rechargé. Il faut que je prenne de l’eau de cascade pour remplir les flasques…

Je fini de descendre (ce n’est vraiment pas mon truc… je crois que j’ai du taf de ce côté…) 36km 9h30 de route !! on va commencer une nouvelle grimpette… aller hop 700D+ en face de moi…

Je rattrape Philippe qui a un coup de moins bien sur la monté, je me mets derrière lui et hop on avance !! 40km 11h de course !!

La barrière a super collet est à 12h de course… il nous reste moins d’une heure pour arriver à la base de vie… et il reste 45min de de parcours à faire… donc une fois en bas il nous resteras 15min de battement… trop court… on fatigue et le soleil est de la partie… et pour ajouter le tous… le refuge a de la Leffe… c’est fini on se pose et descendra a super collet ensuite… l’échappée belle s’arrête… mais physiquement ça va encore… et cela me dit que c’est plutôt rassurant ! c’est les horaires qui font de cette course la difficulté majeur… les pic sont une vrai technicité mais sont faisable… la vitesse c’est autres chose !

Avant de repartir on s’inquiète pour un de nos collègues qui est derrière nous, on finit par l’avoir au téléphone, on apprend qu’il est proche de nous on le récupère, il n’est pas bien, on décide de l’entouré pour l’accompagné a super collet…. Moi devant, l’amis au milieu et Philippe derrière pour assurer au bout d1km il s’arrête, petit malaise, vomi… il n’est plus capable d’avancer…

On décide d’appeler les secours… et quand c’est comme ça en pleine montagne… pas de choix… c’est hélicoptère… et là je découvre que 15 min c’est long… 15min c’est le temps que les secours arrivent sur place c’est aussi le temps que son état s’empire un peu… discours pas très clair, vomissement, froid, crise de spasmophilie… les secours arrivent, le prennent en charges mais il faudra porter la civière sur 500m à flanc de montagne avec d’autres trailers pour ensuite l’hélitreuiller…

Je vous rassure le collègue va bien !!

Mais je pensais pas utiliser une couverture de survie et ma Frontale Stoots comme ça pour se faire capté de l’hélico car bien sur je ne savais pas avec exactitude se faire capter en montagne… donc la Stoots en mode 1000lumens et la couverture de survie que j’agite qui scintille au soleil…

Une fois ok, il ne reste plus qu’à descendre, accueillis par des bénévoles magnifiques et en délire !

Une superbe aventure physique qui restera gravé !! des rencontres humaines ! et un dépassement de soi !!

Vivement le prochain défi !!

https://www.strava.com/activities/2648913014/embed/f6e07fecd6d652de3b5ef5aedd005d6a6b1e2d2c

2 réponses à « L’échappée belle… jamais connu aussi dur… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.